Notre histoire depuis 2018

De quoi est partie toute cette histoire ?

Les mots font partie de notre monde, encore plus au XXIème siècle. Dans la musique, dans la politique, l’histoire, partout, en fait. L’idée générale de LILI (Paris) est de vous habiller avec les mots. Le concept en soi n’est pas nouveau, d’autres l’ont déjà fait. La nouveauté vient des mots eux-mêmes d’une part, et du design d’autre part. LILI (Paris) est au vêtement ce que le rap est à la musique. Nos vêtements portent un message aussi bien provocateur, dans l’air du temps que posé et humoristique, selon les collections. Certains boxent avec les mots, nous vous habillons avec.

Comment ça a pris forme ?

A force de surfer sur la Toile, on tombe très souvent sur des messages plus ou moins humoristiques. Sur des punchlines, sur des memes, et ainsi de suite. « Le harcèlement, c’est quand le mec est moche ?» a été l’élément déclencheur. Tout le monde se souvent de l’affaire Weinstein. Et tout le monde, ou presque, a réagi concernant toute cette histoire.

Un jour, sur un ton de conversation, Serguei Tchepik a répondu à une jeune fille, qui se plaignait d’être harcelée. Un passant qui passe est intervenu en disant que cette réponse mériterait d’être sur un T-shirt. Voilà le tout début de l’histoire. Après un gros travail d’illustration, un visuel a fait son apparition. Il représente une jeune femme qui pose cette même question au téléphone.

Le reste a été la suite logique concernant les mots portés avec un dessin sympa qui les illustre. Ainsi est né le concept du rap textile.

Quelle est notre promesse ?

Le but du jeu est de porter un vêtement de qualité qui vous ressemble. Le faisant acquisition d’une fringue de LILI (Paris), vous vous distinguerez de votre voisin.e à coup sûr. En plus, l’originalité provoque des rencontres avec des gens intéressants. Alors, en plus de ne pas ressembler à Monsieur et Madame Tout-le-monde, nos vêtements sont d’utilité publique. Car ils vont servir de filtre dans votre entourage.